Ouest France: Ils créent des lunettes en coquillages recyclés

Posted On: déc. 7, 2019

Categories: La presse en parle

L’entreprise
Née fin 2016, Friendly Frenchy conçoit et commercialise des lunettes en coquillages recyclés. Basée à Auray (Morbihan) depuis cet été, soutenue par BPI France innovation, elle a développé deux process de fabrication pour ces montures de lunettes iodées, made in France.
À la barre de la jeune pousse, Sandrine Guyot et Laurent Pezé. La première, 40 ans, a rédigé une thèse sur le développement durable et le sport ; le second, 37 ans, a travaillé
notamment dans l’univers de la gastronomie événementielle. « On voulait se rapprocher de la mer, notre élément. Créer une marque liée à ce bord de mer, française, engagée. La
plus éco-responsable possible », expliquent les deux dirigeants.
L’idée ? « Faire des lunettes de soleil autrement », en travaillant « un déchet ». Les aïeuls de Sandrine Guyot étaient négociants en coquillages pour la tabletterie et la marqueterie,
qui se servaient de la nacre. D’où l’idée de faire des lunettes à base de coquilles. « Avec 250 000 tonnes par an, la France est le premier producteur et consommateur de coquillages en Europe », rappelle Laurent Pezé.
Deux gammes de lunettes De la matière première au produit fini, « on a remonté la filière de la lunette », poursuit Sandrine Guyot. Pour mettre au point la matière, « bio-sourcée », à base de coquilles broyées, une longue phase de recherche et développement débute. La matière allie jusqu'à 30 % de coquilles, à un liant végétal.

Deux gammes de lunettes voient le jour. Dévoilée début 2018, la première (collection « Plage ») comporte des montures fabriquées par injection, Sandrine Guyot et Laurent Pezé,
les créateurs des lunettes Friendly Frenchy. avec des coquilles issues de l’indus trie agroalimentaire. La première production a été lancée grâce à une campagne de financement participatif sur Ulule . Aujourd'hui commercialisées, elles sont produites en partie à Oyonnax (Ain), « un des bassins de la lunetterie en
France ».

Lancée cet été, Solarmor (une vingtaine de modèles), la seconde gamme, est faite main, avec le label Origine France Garantie dans un atelier haut de gamme situé dans l’Yonne.
Pour les coquilles, l’entreprise s’alimente directement auprès de producteurs et pêcheurs. « On collecte,nettoie, valorise et sèche les
coquilles », avec, à la clé, une traçabilité des coquillages. Le nom des montures reflète souvent la provenance
de la matière de base : huître de Cancale,
saint-jacques de Trouville, etc.
Outre le site Internet de FriendlyFrenchy, les lunettes sont commercialisées par une soixantaine d'opticiens, un nombre « qui s’étoffe tous les jours ». Et par des « concept stores engagés éco-responsables et/ou Made in France ».


Virginie JAMIN.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/auray-56400/auray-morbihan-ils-creent-des-lunettes-en-coquillages-recycles-6642155

Facebook Timeline