Télégramme : L'innovation sur le bout du nez

Posted On: févr. 24, 2020

Categories: La presse en parle

Ils voulaient créer un produit innovant et éco-responsable...

Laurent Pezé et Sandrine
Guyot ont lancé Friendly Frenchy, leur marque de lunettes en coquillage.

Un concept inédit où l’esthétisme rejoint l’écologie et qui vient de recevoir l’Oscar du Morbihan.
Elle vient du monde de l’innovation et du développement durable. Lui de celui de la création et de la gastronomie événementielle.

De leur rencontre est née Friendly Frenchy , une marque de lunettes en coquillage. Comment ? Simplement parce que Sandrine Guyot et Laurent Pezé avaient tous deux envie d’un concept inédit, mariant leurs compétences et le bord de mer, le tout dans le cadre d’une démarche environnementale.
Avec ce regard complémentaire qui est le leur, ils se sont lancés dans l’aventure de la création d’entreprise en 2016. Pour mettre en place un concept si novateur, il leur a fallu trois ans. « Nous sommes partis du constat que les coquillages étaient une source naturelle, renouvelable, recyclable mais absolument pas valorisée.
Quant au choix du produit ? Quoi de plus estampillé bord de mer que les lunettes de soleil ? Un accessoire que l’on utilise en toute occasion et en toute saison », expliquent les créateurs.

Circuit court et made in France Restait à mettre sur pied le processus de fabrication et à trouver les entreprises susceptibles de répondre aux
exigences du duo de créateurs.

C’est dans le Jura et dans l’Ain qu’ils ont rencontré les bons interlocuteurs et les partenaires efficaces. « Il reste chez nous un savoir-faire, que l’on doit conserver à tout prix. Nous voulions des circuits courts et du made in France, pour éviter une empreinte carbone trop importante mais aussi pour la qualité. Il a fallu mettre au point un parcours de récupération avec les ostréiculteurs et les pêcheurs, un produit spécifique à base de coquillages recyclés, faire appel au dernier mouliste de montures français et
dessiner les modèles ».
Friendly Frenchy (amical et français… avec une note anglo-saxonne pour viser à terme le marché international) 
Parce que, même si Sandrine et Laurent ne sont pas nés en Bretagne, la Bretagne et la mer font partie intégrante de leur projet et leurs origines les rattachent malgré tout à notre région. Avec un grand-père morbihannais pour elle et une passion pour la voile née sur la Ria d’Etel pour lui, après un passage studieux à Paris, les deux créateurs ne pouvaient poser leurs valises qu’en terre alréenne.
Homard breton, palourde de Locmariaquer, moule de Pénestin...
Aujourd’hui, l’entreprise est en pleine croissance. Une phase délicate mais que Sandrine et Laurent maîtrisent.
Ils proposent deux gammes de produits aux noms évocateurs… Homard breton, palourde de Locmariaquer, moule de Pénestin, coquillages et crustacés… Selon qu’il s’agit d’un produit fait main ou plus « industriel », le
prix va de 80 € à 250 €.

Mais une chose est certaine, la paire de lunettes est toujours unique, de qualité, légère
et agréable à porter. Elle est livrée avec une chamoisine personnalisée et dessinée par Anne Rouat, une illustratrice bretonne.

Signe de bonne santé pour l’entreprise, Sandrine et Laurent pensent bientôt réaliser leur première embauche. Et côté promotion ? Sandrine assure avec humour : « Notre création, nous la portons sur le bout du nez et c’est notre meilleure pub ! ».

https://www.letelegramme.fr/soir/friendly-frenchy-l-innovation-sur-le-bout-du-nez-24-02-2020-12510980.php

Facebook Timeline